Soigner une commotion cérébrale avec la chiropratique

Soigner une commotion cérébrale

Partager ce blogue

Les risques de blessures en pratiquant un sport sont malheureusement des aspects non négligeables pour les athlètes. Même en prenant les meilleures précautions, ils peuvent être victimes d’un incident entraînant un traumatisme crânien. Saviez-vous qu’il est possible de soigner certains symptômes d’une commotion cérébrale avec la chiropratique? 

Si vous notez des symptômes graves, tels que des convulsions, des vomissements, une crise épileptique ou une perte de conscience, vous devez d’abord composer le 911. Une fois les complications majeures mises de côté, votre chiropraticien pourra vous aider à retourner au jeu progressivement ainsi qu’à réduire vos douleurs plus rapidement en vous proposant le bon traitement. 

  

Les traitements d’une commotion

Dans la majorité des cas, une commotion cérébrale peut être traitée dans un délai de 7 à 10 jours. Les résultats vont dépendre de la vitesse à laquelle vous consultez un professionnel. 

Les premiers symptômes apparaissent en général dans les 24 heures suivant le choc et varient pour chaque individu. Dans les jours suivant la commotion, il est conseillé de se reposer et d’éviter les exercices physiques ainsi que les écrans. Il est recommandé d’être accompagné d’un proche afin d’être aidé rapidement en cas de complications. 

Dans certains cas, les symptômes peuvent persister pendant plus longtemps. À la suite d’examens approfondis, le chiropraticien pourra soigner vos problèmes de type neuro-musculo-squelettique et vous offrir les traitements appropriés à votre situation. 

 

Les effets secondaires d’une commotion

La commotion cérébrale est une blessure très connue dans le monde du sport qui affecte même les joueurs les plus expérimentés. Elle est souvent causée par un coup au visage, à la tête ou au cou. Parmi les symptômes les plus communs, on retrouve : 

  • Mal de tête
  • Étourdissements
  • Fatigue et confusion
  • Un bourdonnement dans les oreilles
  • Vision double ou floue
  • Manque de coordination/manque d’équilibre
  • Troubles de mémoire

Les autres accidents 

Même si les commotions cérébrales sont très présentes dans le monde du sport, il y a une multitude de contextes où celles-ci pourraient se produire. Cette condition peut être présente dans toutes les situations qui provoqueraient un choc considérable à la tête ou au corps. Elles sont donc courantes lors des accidents de voiture, à vélo, lors des chutes et parfois sur les lieux de travail. 

Même en portant un casque ou une ceinture de sécurité, il est possible de subir des dommages importants. Heureusement aujourd’hui, la population est de plus en plus sensibilisée à la gravité et aux symptômes des commotions cérébrales.  Pour réduire votre risque, pensez à enfiler l’équipement de protection adéquat lors de vos activités.

 

Ce qui est important de faire

À la suite d’une commotion cérébrale, il est crucial de ne pas regagner le terrain avant que la blessure crânienne ne soit guérie. L’athlète doit être asymptomatique et sans médication. Un retour hâtif au jeu pourrait entraîner une aggravation de la condition avec le temps. Il faut donc être patient et s’assurer d’être suivi par un professionnel. 

Si vous avez des doutes ou des questions sur votre situation, n’hésitez pas à contacter votre chiropraticien pour être évalué et traité.

Articles récents de notre blogue

Colonne désalignée

La posture est le maintien de l’alignement des différentes parties de votre corps : tête, tronc, bassin, jambes et épaules.C’est donc important pour que votre

En savoir plus »